dimanche 25 mars 2012

La Triade du Combat (traduction)

[J'ai dans mes favoris un site américain qui décrit les compétences et l'équipement nécessaires au citoyen lambda pour protéger son pays. Même si en France le sujet est quelque peu... hors sujet, il y a de nombreux éléments qui peuvent intéresser les survivalistes qui ont à coeur la sécurité de leur environnement direct. Je me lance dans la traduction intégrale du site, de manière à perfectionner mon expression, ce qui devrait m'occuper un certain temps ! - article suivant : Comment s'entraîner]

ARTICLE ORIGINAL : The Combat Triad

"Sur cent hommes, dix ne devraient pas être là et 80 ne sont que des cibles. Neuf sont de vrais combattants, et nous leur en sommes reconnaissants, car ils se battent. Mais un seul, un seul est un véritable guerrier et il ramène les autres en un seul morceau."
Héraclite

Cette citation datant de 500 ans avant Jean-Claude est aussi vraie aujourd'hui qu'elle l'était alors. Remettons-nous dans le contexte : c'était l'époque du citoyen-soldat Grec, l'apogée des hoplites. Les cités-états grecques étaient défendues par les citoyens qui s’entraînaient à la saison chaude et s'engageaient dans de brèves campagnes militaires contre leurs voisins. Si l'on prend 100 citoyens américains d'aujourd'hui j'imagine qu'on aurait un ratio similaire. Les Spartiates, toujours citoyens-soldats, considéraient le sujet de la guerre comme quelque chose de sérieux. Par l'intermédiaire de l'entraînement et du dévouement ils augmentèrent le ratio des véritables combattants et guerriers, et étaient capables de s'imposer sur le champ de bataille.

Comment peut-on s'approcher du ratio spartiate ?

Il y a des années Jeff Cooper, père du tir de défense moderne, établit la "triade du combat". C'était un ensemble de trois éléments qui devaient être pris en compte pour s'assurer le succès au combat individuel : l'état d'esprit, la manipulation des armes à feu et le tir de précision. Les instructeurs modernes dans l'art de l'auto-défense à l'arme à feu ont regroupé ces deux derniers éléments sous le terme "compétences". Ils ont ainsi pu rajouter à la triade les tactiques.

Quoique ne s'appliquant à l'origine qu'au citoyen individuel se défendant contre des agresseurs, la triade du combat est un outil de mesure valable pour évaluer vos capacités de citoyen-soldat. Les principes utilisables à l'échelle individuelle le sont aussi à l'échelle de petites unités dans le cadre d'une guerre non conventionnelle.

Selon certains auteurs, l'état d'esprit se traduit en gros par votre volonté de vous défendre. En fait cela inclue aussi d'être conscient de son environnement et de pouvoir garder la tête claire et de se concentrer sur la mission lorsqu'on est plongé dans le brouillard sensoriel du combat. C'est un élément important de la triade, car sans état d'esprit adéquat - le désir de vaincre -, tout ce que vous entreprendrez pour vous entraîner sera sans effet. Votre état d'esprit est probablement le pilier de la triade le plus dur à acquérir, car plus intangible que les deux autres. Vous pouvez mesurer le développement des compétences et les confronter à celles de vos concitoyens. L'état d'esprit ne se mesure cependant qu'en situation réelle.

Vos compétences se définissent par votre habilité à utiliser divers équipements et techniques. Pour Cooper c'était essentiellement le maniement du pistolet. Pour le citoyen-soldat cela représente non seulement l'utilisation des armes mais aussi une diversité d'équipements et de techniques. Ceci inclut l'utilisation de tous les équipements de survie et d'autonomie, des moyens de communications, des véhicles, de la vision nocturne, de l'équipement NRBC et bien plus encore. Vous devriez être capable d'utiliser et d'entretenir ces objets même en situation dégradée. Cela inclut aussi d'autres compétences telles que l'orientation, les premiers secours, la cueillette sauvage etc.

Compte tenu des compétences et de l'état d'esprit approprié, les tactiques sont la mise en oeuvre de ces deux précédents piliers. Quand utiliser telle ou telle compétence ?  Comment se mettre à couvert et se soustraire à la vue de l'ennemi ? Comment reconnait-on et dans quel ordre traite-on les menaces ? Les Tactiques sont valables tant à l'échelle individuelle qu'à celle d'un groupe, et seront détaillés plus tard. Les tactiques de groupe sont les choses les plus durs à simuler. Cela requiert la coordination de plusieurs personnes et bien plus de temps de mise en oeuvre.

J'ai lu pas mal de choses concernant la triade du combat, et je continuerai à l'étudier. Une personne qui a influencé ma pensée est un internaute bien connu : "Tire Iron". Il conçoit la triade comme un tabouret à trois jambes, car les trois éléments doivent être équilibrés entre eux. J'ai adopté cette vision de la chose. C'est pratique car cela montre que ces trois éléments sont égaux et doivent tous être pris en compte.

Je serais négligent si je ne mentionnais pas les autres facteurs qui contribuent au succès d'un combat, à savoir l'équipement et la chance.

L'équipement monopolise une trop grande part du temps, de l'argent et des pensées du survivaliste ou du citoyen/soldat. Quand bien même [clin d'oeil à qui vous savez] l'équipement peut faire gagner une bataille, l'aptitude à s'en servir et les tactiques y étant rattachées sont plus importantes. Vous ne serez capable que de vous offrir une certaine quantité/qualité d'équipement, donc apprenez à vous en servir et ne vous inquiétez pas. Le soldat qui a la bonne mentalité et qui s'entraîne efficacement à l'utilisation d'une carabine à verrou antique surpassera sans aucun doute la personne équipée du dernier fusil d'assaut à la mode mais qui ne sait pas tirer droit.

Tire Iron décrit l'équipement comme étant la peinture du tabouret de la triade. C'est facile d'en changer la peinture, mais s'il est bancal, il ne sert pas à grand chose.

La chance peut grandement affecter l'issue d'un conflit. Au cours de la guerre de 1812, les Anglais étaient à quelques lieues de Washington DC mais furent stoppés par un terrible orage. Manque de chance, acte divin, appelez-ça comme bon vous semble. La chance est une chose inconstante et incontrôlable. Certains pensent cependant que la chance n'existe pas. Bien sûr, une planification et une préparation de votre part peut fortement réduire la "chance" de votre adversaire.

La triade du combat n'est pas un concept qui fera de vous un vrai combattant, mais cela peut aider. C'est un outil pour établir des priorités. Si vous commencez l'entraînement en gardant un oeil sur l'équilibre entre les trois piliers, vous vous propulserez au plus haut niveau d'aptitude au combat qu'il vous est possible d'atteindre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire