mercredi 30 septembre 2020

Re: Causes et conséquences d’un effondrement en France - partie 1 / 3

 

En parcourant le blog Résilience urbaine tenu par Légendat, je suis tombé sur cet article : Causes et conséquences d’un effondrement en France. Je m'attendais à un argumentaire traitant de manière exhaustive cet important sujet mais, malheureusement, il est surtout centré sur les potentielles tensions ethnico-religieuses. L'exercice étant intéressant, je vais donc tenter de faire un tour d'horizon des causes et conséquences potentielles d'un effondrement dans notre beau pays. Cet article est organisé en trois parties : le terreau, les graines et les fruits. Comme vous l'avez peut-être deviné, la première partie traitera des causes potentielles d'un effondrement, la seconde des éléments déclencheurs et la dernière des conséquences sur notre vie quotidienne.

Les collapsologues sont présents sur la scène médiatique depuis quelques années, nous pensons notamment à Pablo Servigne, mais les oiseaux de mauvaise augure chantent depuis bien longtemps à qui veut les écouter que l'Humanité fonce dans le mur. Par exemple, l'impact des humains sur l'effet de serre est théorisé depuis plus d'un siècle, le suédois Svante Arrhenius en ayant parlé le premier en 1896. Tant que le grizzli ne nous fait pas face, nous avons tendance à ignorer son existence. Sébastien Bohler, dans son livre Le bug humain, démontre bien l'inadéquation du fonctionnement de notre cerveau par rapport aux enjeux environnementaux.

Le terreau

Il nous paraît évident que si effondrement il y a, ce sera dû à une combinaison de facteurs et non pas à une faiblesse en un point unique du système. Nombreuses sont les sources de fragilité intrinsèque dans notre société moderne du Premier Monde, ici en France. Nous allons essayer d'en dresser une liste qui sera nécessairement incomplète car il est difficile aujourd'hui d'avoir une vision globale tellement notre monde est complexe. C'est pour cette même raison qu'il nous est quasiment impossible de hiérarchiser ces fragilités. 

Erosion du Q.I.

Un des facteurs qui pourrait mener à un effondrement est l'impact sur tous les éléments de notre société de la baisse constatée du quotient intellectuel dans de nombreux pays développés, dont la France. Le Q.I. va déterminer notamment la capacité des individus à concevoir, produire et maintenir des machines complexes, les mêmes sur lesquelles repose notre civilisation moderne globalisée. Plusieurs causes sont à l'origine de cette baisse du Q.I. dans le monde. Tout d'abord la pollution : métaux lourds, phtalates, qualité de l'air et autres joyeusetés. Il y a ensuite la bien connue fuite des cerveaux, qui va mécaniquement abaisser le Q.I. moyen : la France attire de nombreux cerveaux, majoritairement issus de ses anciennces colonies, mais repousse, par ses politiques collectivistes, les cerveaux autochtones, et malheureusement le solde migratoire des cerveaux est négatif. Votre serviteur avait d'ailleurs comme projet de partir étudier et travailler aux USA après avoir obtenu bac...  Une autre cause possible et peu connue serait la réversion de l'effet Flynn (augmentation du Q.I. constaté de manière globale au 20ème siècle) : 
 
[..] les deux principales théories pour expliquer [la réversion de] l'effet Flynn sont la fertilité dysgénique (l'idée que les femmes au QI bas font plus d'enfants eux-mêmes dotés d'un QI plus bas que les femmes au QI élevé), et le mélange avec des populations immigrées, issues de système éducatifs potentiellement moins performants que le nôtre.  
 
Mais ce qui semble être le plus probable, au moins pour la Norvège où a été menée une étude sur les tests d'entrée à l'armée, c'est encore l'impact des facteurs environnementaux, donc non génétiques. L'Etat-providence, notamment, pourrait être un de ces facteurs environnementaux délétères.
Cette année, il y a eu grosso-modo 95% de réussite au bac, mais cela ne veut pas dire que les élèves sont plus intelligents, cela veut dire que ce diplôme ne vaut plus rien. Le taux de réussite au bac augmente sans cesse à peu près depuis l'arrivée de Mitterand au pouvoir : le taux de réussite a été multiplié par 1,42 et le plus étrange est que le nombre de fonctionnaires a été lui aussi multiplié par un facteur similaire, à savoir 1,41, bien supérieur à l'augmentation de la population qui a été de 18% sur la même période. N'y voyez aucun lien de cause à effet, c'est juste le hasard des chiffres. Le bac ne vaut donc plus grand chose, si ce n'est à valider la médiocrité. La conséquence est l'arrivée à l'université d'étudiants inaptes qui se réjouissent de l'absence de sélection à l'entrée. Les retours de première main que j'ai sur la dégradation de la qualité des étudiants sont assez inquiétants : on ne construit pas une société prospère avec des crétins !
 

Désindustrialisation

Après avoir été une nation industrielle de premier plan, la France s'est orientée depuis près d'un demi-siècle vers une tertiairisation poussée comme de nombreux pays développés, et l'entrée de la Chine dans le marché européen à la fin des années 1990 a fini de clouer le cercueil de notre patrimoine industriel. L'économie secondaire n'est plus que l'ombre d'elle-même : 
Depuis un demi-siècle, la part de l’industrie manufacturière dans la valeur ajoutée de l’ensemble de l’économie n’a cessé de baisser. Elle est passée de 25 % en 1961 à 11 % en 2010, et n’a guère varié depuis, d’après l’Insee. 
Source : Le Monde
La délocalisation des usines vers les pays où la main d'oeuvre est peu chère et docile a laissé sur le carreaux des milliers d'employés et a contribué à la disparition d'outils de production et de savoir-faire. Cette perte s'ajoute à la baisse du Q.I. exposée plus haut. En cas de besoin, saurait-on à l'échelle du pays se remettre à produire les éléments de notre confort moderne ? Quand les machines de production sont envoyées en Chine pour être recyclées, quand la documentation est mise au broyeur, quand les sachants disparaissent de leur belle mort, nous nous retrouvons dans une position de faiblesse technologique et industrielle qui peut favoriser l'effondrement en cas de perturbation extérieure.

Fonctionnement en flux tendu

Demain si la Chine ferme le robinet des biens de consommation suite à un conflit, que va-t-on pouvoir bien trouver dans les magasins ? Dans une dynamique globale d'optimisation des ressources, les sociétés modernes fonctionnent de plus en plus à la sauce "just in time" où les stocks se réduisent comme peau de chagrin car ils coûtent chers et limitent l'adaptabilité des organisations. Comme nous avons pu le voir pendant cette crise de la "chauve-souris mal cuite" (copyright Volwest), si les échanges commerciaux ralentissent voire sont stoppés du jour au lendemain, l'économie est à l'arrêt et très rapidement les magasins sont en rupture de stock. C'est aussi la mondialisation de l'économie qui est en cause, car il est plus facile de s'approvisionner à proximité qu'à l'autre bout du monde. Il suffisait de se rendre il y a encore quelques semaines au rayon vélos du magasin Décathlon du coin pour avoir une illustration frappante du problème. Tout cela engendre une faible résilience de la société face à des ruptures de la normalité.

Diminution du ratio actifs/passifs

La France a terminé sa transition démographique et le vieillissement de sa population va bon train. Avec l'avènement de l'électronique après la Seconde Guerre Mondiale, l'automatisation des lignes de production a mis au chômage les ouvriers à la Charlie Chaplin dans les Temps modernes : les robots vont plus vite, sont plus précis, peuvent travailler 24h/24, ne font pas grève, ne demandent pas d'augmentation de salaire, etc. L'ère du numérique a permis une digitalisation du secteur tertiaire qui n'a pas encore fini de mettre des gens au chômage. Un de mes professeurs disait qu'un informaticien détruit sept emplois, c'est peut-être exagéré mais cela se ressent de plus en plus. Les humains deviennent inutiles et pour leur permettre de survivre, le revenu de base universel est aujourd'hui poussé en avant par de nombreuses factions politiques. La fragilité issue de cette situation socio-démographique est que le système tourne grâce à un nombre décroissant d'individus qui deviennent donc de plus en plus essentiels à l'équilibre du pays.

Augmentation de la diversité ethnico-culturelle et du communautarisme

Il n'y a aujourd'hui quasiment plus de frontières dans notre pays, et ce depuis 1995 et l'entrée en vigueur de la convention de Schengen. Les immigrés et descendants d'immigrés issus notamment de notre héritage colonial ont tendance à voter à gauche, ce qui va dans le sens d'une ouverture encore plus large des conditions d'accès à notre pays. L'Education Nationale n'est plus le moule patriotique qu'elle était il y a un siècle, ce n'est aujourd'hui qu'une garderie à grande échelle où on forme la prochaine génération de larves intellectuelles (même une mention  "très bien" au bac n'est plus garante d'un fort potentiel). Le contexte d'hébergement des immigrés souvent pauvres et les différents déficits politiques en matière de maintien de l'état de droit ont engendré un repli sur soi de certaines franges de la population et on se retrouve aujourd'hui dans un joyeux bazar communautaire. Diviser pour mieux régner, diront certains. Il est un fait qu'une société morcelée est plus facile à manipuler (penser guerre du Liban) qu'une société homogène (penser révolution islandaise).

Urbanisation

Il y a aujourd'hui plus de 80% de la populationi française qui vit en aire urbaine contre seulement 53% en 1936. C'est principalement dû à la mécanisation de l'agriculture qui a poussé les gens à trouver du travail en ville. Cela a engendré une perte de compétences / connaissances de la (sur)vie à la campagne : les anciens qui connaissent leur terroir se font de moins en moins nombreux et cela réduit la résilience de la population dans son ensemble car aux dernières nouvelles les villes ne sont en 2020 toujours pas autonome en nourriture. Cet exode rural, qui s'est légèrement atténué ces derniers mois à cause de l'épisode de confinement, a pour conséquence une augmentation de la densité de population en ville, et cette densité augmente le rayon autour de la ville dans lequel il faudrait s'approvisionner pour nourrir tout le monde si les bananes ne venaient plus de l'autre bout du monde à très bas coût.

Dépendance aux importations

La France importerait, d'après les chiffres à notre disposition, 47% de l'énergie qu'elle consomme, et près de 80% de l'énergie primaire produite sur place est issue du nucléaire. Sachant que les mines d'uranium françaises ont atteint leur pic de production il y a longtemps, on ne peut pas vraiment dire que nous sommes autonome en énergie... Scoop : on ne pourra pas tous rouler en Tesla, à moins d'utiliser la fusion nucléaire. Nous sommes aussi grandement dépendant du soja d'Amérique du Sud pour l'industrie de la viande, alors qu'on peut le cultiver en France, mais avec des rendements probablement plus faibles. On en importait en 2017, 3,5 millions de tonnes pour une production locale de 420 000 tonnes, et à côté de ça on exporte du blé à tout va (près de 13 millions de tonnes, une brindille), blé boosté à l'azote chimique bien sûr (fabriqué avec du gaz naturel, une ressource pas vraiment durable), alors que le soja est une légumineuse qui fixe l'azote dans ses racines... 
Pour ce qui est des minerais, ce qui avait de l'intérêt en France métropolitaine a déjà été exploité en grande majorité et nous importons beaucoup de matière des quatre coins du globe, ainsi nous sommes relativement dépendants sur ce plan, bien que le recyclage du métal par exemple ait fait beaucoup de progrès.

Confort de vie

Comme Volwest aime souvent à le rappeller, nous vivons aujourd'hui dans un confort jamais vu dans l'histoire de l'humanité, spécialement ici dans le Premier Monde. Une grande majorité de la population française n'a jamais connu de guerre à domicile et vit dans l'insouciance comme le personnage Candide de Voltaire. Nous avons le chauffage, l'eau courante et la lumière en appuyant sur un bouton, nous avons accès à des soins très sophistiqués, nous pouvons nous déplacer en une journée sur de très longues distances, la liste est longue... Ce confort nous a éloigné de la rusticité "pâté-cornichons", chère à Volwest, et a transformé bon nombre de nos concitoyens en objets fragiles qui se briseraient en cas de grosse secousse dans le système.

Endettement et balance commerciale

Pour la faire courte, les Français vivent à crédit, en 13ème place du classement, avec une dette extérieure par habitant qui est de 87 000 US dollars par habitant (à ne pas confondre avec la dette publique française). De plus la balance commerciale est très souvent négative ces 20 dernières années, ce qui augmente encore plus notre dette extérieure ! Il fut un temps où la Banque de France pouvait créer de l'argent pour résorber les dettes françaises, ce qui avait ses avantages (indépendance) et ses inconvénients (inflation dingue), mais nous dépendons aujourd'hui du marché et de la BCE.

Forces armées sur le déclin

Le budget alloué à l'armée française en terme de pourcentage de PIB est en baisse quasi-constante depuis 1960 et les années De Gaulle. On ne produit plus beaucoup d'équipement militaire en France et la tendance est au leasing des machines coûteuses comme les hélicoptères. Depuis l'effondrement de l'URSS, le second moule patriotique après l'école républicaine qu'était la conscription a disparu et les effectifs des armées ont baissé en conséquence. Que dire de la probable infiltration de puissances étrangères comme la Chine dans nos forces armées ? La Défense étant une fonction régalienne, brique essentielle d'un pays souverain comparable à un élément du noyau Linux, le chemin qu'elle prend n'est pas étranger à la construction européenne qui est en fait une destruction des états qui composent l'Union. Un jour la défense sera gérée au niveau communautaire comme l'US Army. En cas d'effondrement, il vaut probablement mieux avoir une armée forte pour éviter de se faire engloutir par des voisins gourmands
 
Pour conclure cette première partie,  nous pouvons constater que la France aux 365 fromages, aux milles paysages et à l'égo démesuré n'est pas en très bonne posture pour faire face à une rupture de la normalité. J'aurais pu certainement pointer d'autres fragilités mais le temps me manque pour aller plus en profondeur. Nous verrons dans une seconde partie les potentiels éléments déclencheurs d'un effondrement en France : catastrophe nucléaire de grande ampleur, émeutes etc.

mardi 21 juillet 2020

Bullpup !


(ENGLISH VERSION BELOW THE FOLD)

Il y a longtemps, dans une galaxie fort éloignée, j'étais tireur. J'avais une carabine 22LR, une Stevens 300 ou quelque chose dans le genre, qui avait subi mon ingéniosité créative : je lui avais fabriqué une crosse bullpup en aluminium. J'ai retrouvé ces photos et je souhaitais les partager avec mes lecteurs, pour leur donner l'envie de bricoler. Il est important de noter que je n'ai altéré aucune pièce de l'arme pour ce montage.

Le bullpup, késako ? Il s'agit d'une crosse où la queue de détente (et donc la poignée) se trouve devant le puits de chargeur. On trouve ce type de crosse dans le Steyr AUG autrichien, le FAMAS français etc.

L'idée derrière cette crosse bullpup était de pouvoir réduire la longueur de l'arme afin que l'adjonction d'un réducteur de son ne la transforme pas en canne à pêche. L'inconvénient que j'y ai vu est que le levier d'armement est très reculé, c'est plus adapté à une carabine semi-automatique, à moins de déporter aussi ce levier, chose à laquelle j'avais songé car je voulais le mettre de l'autre côté pour toujours avoir la main forte sur la poignée pistolet. Dans le cas d'un modèle semi-auto, on peut se permettre de raccourcir encore plus la crosse, mais il faut alors disposer d'un rail "scout" qui avance beaucoup pour avancer la lunette ou le dispositif de visée. Il y a bien sûr une taille minimum légale en France pour que cela ne devienne pas une arme de poing, 45cm pour le canon et 80cm en tout, ce qui peut limiter l'intérêt de faire une telle crosse pour un modèle semi-auto.

La crosse était réglable en longueur (deux ou trois positions) et possédait une vis pour modifier la hauteur comme sur un vidéoprojecteur. J'avais même réalisé un logement pour chargeur dans la poignée pistolet, avec un dispositif de verrouillage à ressort ! On peut aussi voir un rail picatinny à l'avant avec une lampe qu'on peut actionner avec le pouce de la main faible. On peut aussi imaginer y fixer un bipied. J'avais réalisé un report de détente à l'avant grâce à un câble (que l'on peut voir sur la photo ci-dessous) qui, si mes souvenirs sont bons, actionne une lame d'acier (scie à métaux) ou un truc dans le genre.



A long time ago, in a galaxy far away, I was a shooter. I had a 22LR rifle, a Stevens 300 or something close, that fell victim of my creative ingenuity: I made an aluminum bullpup stock. I found these photos and I wanted to share them with my readers, to inspire their DIY side. It is important to note that I have not altered any part of the weapon for this assembly.

But what the heck is a bullpup stock, you might say ? This is a stock where the trigger tail (and therefore the grip) is in front of the magazine well. This type of stock is found in the Austrian Steyr AUG, the French FAMAS etc.

 The idea behind this bullpup stock was to be able to reduce the length of the weapon so that the addition of a sound suppressor does not turn it into a fishing rod. The downside that I saw is that the bolt handle is very far back, it is more suited to a semi-automatic rifle, unless you also deport this handle, something I had thought about because I wanted tp put it on the other side to always have a strong hand on the pistol grip. In the case of a semi-auto model, we can afford to shorten the butt even more, but we must then have a "scout" rail which advances a lot to advance the scope or the holosight. There is of course a legal minimum size in France so that it does not become a "handgun", 45cm for the barrel and 80cm in all, which can limit the interest of making such a stock for a semi-auto model.

The butt was adjustable in length (two or three positions) and had a screw to change the height as on a video projector. I even made a magazine housing in the pistol grip, with a spring-loaded locking device! We can also see a picatinny rail in the front with a light that can be activated with the thumb of the weak hand. We can also imagine attaching a bipod to it. I had carried out a rebound at the front thanks to a cable (which can be seen in the photo below) which, if I remember correctly, operates a steel blade (hacksaw) or something like that.

samedi 2 mai 2020

Garder la forme - How do I stay fit ?


Photo : Li Sun @ Pexels

(ENGLISH VERSION BELOW THE FOLD)

Je comptais écrire un article sur le fitness et en parcourant mes brouillons, je me suis rendu compte que j'avais déjà débuté un tel article il y a déjà de nombreuses années. C'est très bien car je peux comparer avec ma routine actuelle !

Comme le rappelait FerFAL dans ses livres, la plupart des gens risquent bien plus d'avoir des problèmes de santé que de vivre une situation de catastrophe façon Hollywood. Vivre sainement devrait être une priorité pour tout survivaliste qui se respecte !

Suite à un déménagement en 2014, j'étais au chômage et je m'étais décidé à me remettre en forme pour garder le moral. Un matin je suis parti en joggant à la recherche d'une branche pour faire des tractions, une fois trouvée j'en ai fait le maximum que je me sentais capable de faire et j'ai enchaîné avec autant de pompes juste après. J'ai répété cette série autant de fois que j'ai fait de tractions : cela donnait donc 6 séries de 6 tractions et 6 pompes. Enfin c'était l'objectif... Je n'ai terminé les dernières séries qu'à 4 tractions ! Je n'étais pas très en forme. Puis je suis rentré chez moi en remontant une pente en courant. J'ai terminé ma séance par des étirements, une quarantaine durant chacun une minute, issus de >la méthode Lafay<. J'ai passé en fait plus de temps à m'étirer qu'à m'exercer.

Après cette première séance, j'ai doublé le nombre de pompes car c'est deux fois plus facile que les tractions. Ainsi je suis passé de 6 séries de 6 tractions et 12 pompes à 7 puis 8 séries de 8 tractions et 16 pompes. J'en suis arrivé à 11 séries si mes souvenirs sont bons, et je ne comptais m'arrêter que lorsque la branche casserait sous mon poids ! J'ai aussi intégré dans mes séances une minute de "shadow boxing" avec deux altères de 1,5kg, ça travaille beaucoup de muscles et le système cardio-vasculaire. A la fin, j'avais ajouté une série de squats (flexion-extension), je réussissais à en faire 150 d'un coup.

Je fais ces exercices à jeun le matin pour ne pas être déranger par la digestion. Il serait cependant préférable d'avoir ingérer des sucres deux ou trois heures avant, pour que les muscles se gonflent de glycogène. Côté nourriture, j'avais augmenté ma part de protéines et de fruits. Exemple de petit déjeuner : une orange, une banane, environ 200g de fromage blanc allégé, deux ou trois tartines de pain/beurre, deux oeufs au plat et de la saucisse sèche maigre.

Ce qu'il faut aussi travailler, c'est le système cardiovasculaire. Le vélo est conseillé pour ne pas trop solliciter les genoux. Certains préfèrent la nage, parce qu'ils ont des problèmes de dos. L'idée est de faire travailler son coeur pendant plus de 30 minutes, pour qu'il grossisse au fil du temps et qu'il ait moins à battre pour alimenter en oxygène notre corps.

Confinement Covid19 oblige, je n'avais pas ces dernières semaines la possibilité de me rendre à la séance de sport à laquelle j'accompagnais ma copine chaque semaine. Ne voulant pas devenir des loques au fil des semaines de sédentarité, j'ai créé un programme qui ressemble à celui que j'avais il y a 6 ans. N'ayant pas de quoi faire des tractions, j'ai choisi une poutre inclinée pour faire des pseudo-tractions, pieds au sol calés sur l'extrémité de la poutre rencontrant le plancher.

L'idée était donc de faire des pseudo-tractions, des abdominaux, des pompes et des squats, avec 3 séries de cet enchaînement. La première fois, j'ai poussé au maximum pour définir un objectif de départ, puis à chaque fois que j'arrivais à cet objectif sur les 3 séries, j'augmentais à la prochaine séance de 10% environ le nombre de répétitions. Voici un tableau récapitulatif où apparaissent en rouge les objectifs non atteints :

 

Pseudo-tractions Pompes Abdos Squats
30/03/20 35 35 35 20 15 16 26 26 19 94 94 94
03/04/20 39 39 39 20 20 20 26 26 26 100 100 100
07/04/20 43 43 43 22 22 22 28 28 28 105 105 105
12/04/20 48 48 48 25 25 25 31 31 31 116 116 116
16/04/20 53 53 53 28 28 28 34 34 34 125 125 125
21/04/20 58 58 58 31 31 31 37 37 37 135 135 135
25/04/20 64 64 64 34 34 29 41 41 41 145 145 145
29/04/20 70 70 70 34 34 34 45 45 45 155 155 155


Je me souviens qu'en 2014 j'avais fini par arrêter ma routine de sport car cela me prenait plus de 2h à chaque fois, et je crois me souvenir que je faisais une séance tous les deux jours. Aujourd'hui je fais ma nouvelle routine tous les quatre jours, et deux jours après chaque séance, je vais courir environ 45-60 minutes pour travailler le système cardio-vasculaire. Après chaque séance, je fais les étirements de la méthode Lafay, mais seulement 30 secondes pour chaque exercice.

Etant donné que ma routine commence à prendre du temps vu que j'ai réussi à DOUBLER le nombre de répétitions sur les pseudo-tractions et presque autant sur les autres exercices, je compte dorénavant faire les mêmes exercices avec du poids, et pour que ce soit un entraînement encore plus utile, je vais remettre les compteurs à zéro en m'entraînant avec le BOB sur le dos qui doit faire 12-15kg. Cela me permettra de comprimer dans le temps la séance.

Il est à noter qu'il vaut mieux faire moins de répétitions mais avec plus d'intensité ou de charge. Je ne le savais pas en 2014 donc j'ajoutais toujours plus de répétitions à ma routine, alors bien sûr j'ai quand même pris du muscle, mais cela travaille plus l'endurance que la force si j'ai bien compris.

Pour ceux qui me rétorqueraient qu'ils ont des problèmes de santé et qu'ils ne peuvent pas s'entraîner, je tiens à préciser que j'ai une épaule et les genous un peu fragiles, une tendance à l'hyperlaxie et cela ne m'empêche pas d'aller chercher jusqu'au fond de moi la motivation pour me dépasser. Si je dois faire 34 répétitions, je vais viser 40 dans ma tête, et j'ai pu constater au fil des séances que c'est une stratégie gagnante.

Soyez en forme pour le cas où la situation parte en cacahuète intergalactique, je vous laisse l'embarras du choix pour les scénarios !

Je serais curieux de connaître vos routines de fitness / muscu ! Laissez-moi un commentaire 😉 !



I was planning to write an article on fitness and, while looking through my drafts, I realized that I had already started such an article many years ago. It's very good because I can compare with my current fitness routine!

As FerFAL pointed out again in his last book "Street Survival Skills", most people are much more likely to have health problems than to experience a Hollywood disaster firsthand. Healthy living should be a priority for any self-respecting survivalist!
Following a move in 2014, I was unemployed and I decided to get back in shape to keep my spirits up. One morning I went jogging in search of a branch to do pull-ups, once found I did the maximum I could do and I followed up with as many pumps right after. I repeated this series as many times as I did push-ups: this gave 6 sets of 6 push-ups and 6 push-ups. Well, that was the goal... I only finished the last series with 4 pull-ups! I was not fit at all. Then I went home running up a slope. I ended my session with stretches, forty exercices one minute each, as specified in the Lafay method. I actually spent more time stretching than exercising.

After this first session, I doubled the number of push-ups because it is twice as easy as pull-ups. So I went from 6 sets of 6 pull-ups and 12 pushups, to 7 then 8 sets of 8 pull-ups and 16 pushups. I arrived at 11 series if my memories are good, and I did not plan to stop until the branch broke under my weight! I also included in my sessions a minute of "shadow boxing" with two 1.5kg dumbbells, it works a lot of muscles and the cardiovascular system. At the end, I added a series of squats, I managed to do 150 at once at that time.

I did these exercises on an empty stomach in the morning so as not to be disturbed by digestion. It would however be preferable to have ingested slow sugars two or three hours before, so that the muscles swell with glycogen. On the food side, I had increased my share of protein and fruit. Example of a breakfast menu: an orange, a banana, about 200g of light white cheese, two or three slices of bread / butter, two fried eggs and lean dry sausage.

What you also need to work on is the cardiovascular system. The bicycle is recommended so as not to stress the knees too much. Some people prefer swimming because they have back problems. The idea is to make your heart work for more than 30 minutes, so that it grows over time and it has less to beat to supply oxygen to our body.

Covid19 quarantine locking me inside most of the time, for the last few weeks I couldn't go to the sports session to which I accompanied my girlfriend every week. Not wanting to become couch potatoes over the weeks of sedentary lifestyles, I created a program that resembles the one I had 6 years ago. Not having some bar to do pull-ups, I chose an inclined beam to do pseudo-pulls, feet on the ground wedged on the end of the beam meeting the floor.

The idea was therefore to do pseudo-tractions, crunches, push-ups and squats, with 3 sets of this sequence. The first time, I pushed to the maximum to define a starting goal, then each time I arrived at this goal over the 3 series, I increased the next session by about 10% the number of repetitions. Here is a summary table where the objectives not reached are shown in red:
 

Pseudo-pull-ups Push-ups Crunches Squats
03/30/20 35 35 35 20 15 16 26 26 19 94 94 94
04/03/20 39 39 39 20 20 20 26 26 26 100 100 100
04/07/20 43 43 43 22 22 22 28 28 28 105 105 105
04/12/20 48 48 48 25 25 25 31 31 31 116 116 116
04/16/20 53 53 53 28 28 28 34 34 34 125 125 125
04/21/20 58 58 58 31 31 31 37 37 37 135 135 135
04/25/20 64 64 64 34 34 29 41 41 41 145 145 145
04/29/20 70 70 70 34 34 34 45 45 45 155 155 155


I remember that in 2014 I ended up stopping my fitness routine because it took me more than 2 hours each time, and I think I did a session every other day. Today I do my new routine every four days, and two days after each session, I run about 45-60 minutes to work the cardiovascular system. After each session, I do the stretches of the Lafay method, but only 30 seconds for each exercise.

Since my routine is starting to take some time since I managed to DOUBLE the number of repetitions on pseudo-pull-ups and almost as much on the other exercises, I now plan to do the same exercises with weight, and to do some even more useful training, I will reset the counters by training wearing my BOB  which weights about 12-15kg. This will allow me to spend less time for each session.

It should be noted that it is better to do less repetitions but with more intensity or load. I didn't know it in 2014 so I always added more repetitions to my routine, so of course I did gain muscle, but it increases more your endurance than your strength if I understood correctly.

For those who would retort me that they have health problems and that they cannot train, I want to clarify that I have slightly fragile shoulder and knees, a tendency to hyperlaxis and that does not prevent me from searching for motivation to surpass myself. If I have to do 34 reps, I will aim for 40 in my head, and I have seen over the sessions that it is a winning strategy.

Be in good shape in case the situation goes south, I leave you spoiled for choice for the catastrophic scenarios!

I would be curious to know your fitness / bodybuilding routines! Leave me a comment 😉 !

lundi 13 avril 2020

Quoi de neuf en 2020 ? - What's new in 2020 ?

Nous vivons une époque très intéressante... Le Covid19 nous oblige à changer nos habitudes, à s'adapter aux nouvelles conditions de vie. Nos plans sont chamboulés et nos objectifs remis à plus tard. Mais cela ne nous empêche pas de poursuivre des projets basés sur des outils numériques !

Je suis en train de faire la relecture d'un livre qui est en cours d'écriture par une de mes connaissances et qui traite de la vulnérabilité des individus (sujet déjà traité ici : OSLIK : De la vulnérabilité parmi les humains 1/2 et OSLIK : De la vulnérabilité parmi les humains 2/2).


Je traduis également en français le dernier livre de FerFAL,
Street Survival Skills: Tips, Tricks and Tactics for Modern Survival, dont j'avais fait une review. Cette version francophone sortira je l'espère courant mai.

J'avais longtemps reporté l'achat d'équipements un peu onéreux, mais les choses se précipitant, j'ai dû agir : plaques de protection balistique niveau IV, chest rig porte plaques, gilet pare-balle, régulateur de charge pour système photovoltaïque et ce n'est pas fini !

J'espère pouvoir finir les travaux exterieurs de mon point de chute en Auvergne et surtout y mettre en oeuvre la récupération d'eau de pluie qui va devenir de plus en plus décisive. Il s'agit de rénover une citerne de 14m3 !

Je compte me remettre au tir d'ici la fin de l'année, si la situation redevient un tant soit peu normale, car j'aurai un peu plus de temps libre et de budget pour le faire. Il faut cultiver nos compétences pour ne pas les laisser rouiller. D'ici là, le potager sera bien entretenu pour donner un max de légumes ! J'espère aussi pouvoir écrire un peu plus sur ce blog...


This is quite an interesting time to live in... Covid19 forces us to change our habits, to adapt to new living conditions. Our plans are turned upside down and our goals postponed. But that does not prevent us from pursuing projects based on digital tools!

I'm currently proofreading a book currently being written by one of my acquaintances covering the vulnerability of individuals (topic already covered here: Vulnerability & its consequences).

I'm also translating in French the latest book from FerFAL: Street Survival Skills: Tips, Tricks and Tactics for Modern Survival. which I commented here. This French version should be available in May of this year.

I had long postponed the purchase of somewhat expensive equipment, but things rushing, I had to act: level IV ballistic protection plates, chest rig plate holder, bulletproof vest, charge regulator for photovoltaic system and there will be more !

I hope to be able to finish the exterior work of my BOL in the deep countryside and above all to implement the recovery of rainwater which will become more and more decisive. The idea is to renovate a 14m3 tank! 

I plan to start shooting again by the end of the year, if the situation becomes a bit normal again, because I will have a little more free time and budget to do so. We must cultivate our skills so as not to let them rust. By then, the vegetable garden will be well maintained to give a maximum of fresh products! I also hope to be able to write a little more on this blog ...

samedi 30 novembre 2019

Reading: "Street Survival Skills" part 2/2

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51ZfLwUmuwL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg


The first five chapters have been reviewed in my previous blog post >>>here<<<.

Chapter 6: Bare Hand and Knife Fighting


There will be blood, and it better be your opponent's. Bare hand fighting is covered on six page. Judo, Brasilian Ju Jitsu or boxing are cited as best for self-defense. Basic tricks like holding your guard, throwing elbows or palm strikes give you the essential theory to survive but it's in no means a full course on how to beat your opponent.
Then you'll be introduced to self-defense with a knife on four pages: how to hold the bloody blade so that you make massive damage and how to effectively counter a knife attack with a jacket. Anyways, you don't want to be disarmed by your enemy !
Following is the description of best places to strike on a human body: liver, kidneys, carotid etc. You want to read this chapter well after meal time... In a survival situation, you'll have to deal the maximum damage in the shortest time possible, and finish the enemy by stomping on him or her.
Knowing how to attack with a knife is good but you'll also need to know how to  defend against it. Putting distance and obstacles between you and the attacker, slap the hand holding the blade with a jacket or distract and close in to get hold of the wrist... Just don't get cut !
The chapter closes on the handgun disarm technique. This is hairy for sure, you'll need to quickly twist the attacker's wrist while blocking the hammer if it's a revolver or the slide of the pistol to avoid several shots to be fired, the idea being to avoid the line of fire. That would demand much practices in my opinion to master this technique so my advice would be to find a sparing partner and to train with a fake gun !

Chapter 7: Improvised Weapons and Armor

There are countries or circumstances that don't allow wearing weapons or body armor and you'll have to make with whatever's at hand. Reams of paper can block handgun ammunition, put two in a back pack and you'll be ready to go. You can also plan in advance and put a SAPI plate in a backpack designed for this purpose, that may be much more efficient !
The author then describes improvised weapons such as broken bottles, sharpened sticks, metal pens, keys or even umbrellas. The idea here is to use whatever you can find to damage your attacker, be imaginative ! Sulfuric acid in a spray bottle seems quite nasty...
A focus is made on the belt, the flashlight, the umbrella and the chair as a weapon. You'll need a strong belt with a heavy buckle that can be quickly remove from your pants, so not too wide. Concerning flashlights, tactical models with a pointy crown are preferred. You'll obviously hold it in a reverse grip and aim for the head or the knuckles when getting a punch. Umbrellas give you distance and you'll be able to use it both in thrust or swing strikes, the former being the best according to FerFAL. A chair used correctly can be very handy in a fight, hold it by the seat with the backrest on your shoulder to shield you from attacks.
The last topic is the making of a leather coin pouch. You can simply buy one I suppose but it makes good practice to make things yourself. Use the pouch full of coins as a sap, but be warned, it's can crack skulls !

Chapter 8: Defensive Driving

20 pages are dedicated to defensive driving or the art of getting out of dodge when you're behind the wheel. This starts like the whole book with the awareness you must have while driving. Keep an eye on all sides of the vehicle, leave some room in front so that you can anticipate, drive around a block if you suspect a potential follower, park your car so that you can leave quickly, keep your doors locked and much more.
If you have to ram a vehicle blocking your way, aim for the rear as it's lighter than the front where the motor sits. You need to ram at a speed lower than 15 mph to avoid the deployment of the airbags.
You'll also get tips to make emergency turns with the handbrake or the J-turn. Reminds me of GTA San Andreas driving lessons ! Especially the PIT (Pursuit Intervention Technique) maneuver that allows you to make the car in front of you turn 180 degrees.
The author gives advice on how to deal with armed attackers when driving, the main idea being to roll the bad guy between your car and another one parked on the roadside. How to deal with a car ambush is also included, that surely could happen in a collapsing country. You must stop and turn around as soon as you smell the ambush, but then if you can't, just stop the car and get out to try to flank the bandits.
Finally, you'll learn how to use a car for cover when you're caught in a shooting incident. It's all about the difference between cover and concealment. The hard piece in a car is the motor, so you need to put it between you and the enemy, while staying out of sight.

Chapter 9: Moving, Barricade and Gaining Entry

Beginning at page 182, the ninth chapter gives tips on how to move, barricade yourself and enter closed buildings. If you're into parkour, then you can step over a few pages as moves like the safety roll, the step vault jump landing, dropping in an orderly manner or going over a wall are described in details. As for defensive driving, I suppose it requires practice to be performed well in a stressful situation. It helps if you're athletic, a lot of readers may just not have the physical fitness to perform these moves...
In a survival situation, you may need to open a closed door and two options are proposed here: lock picking and door breaching. The first technique requires small dedicated or makeshift tools while the second is done with your foot (or with a shotgun if available). I think lock picking videos are best when you want to learn this trade, but you'll find enough details to try it on your own. I've tried some years ago to lock pick a padlock and it worked in the end ! Practicing door breaching is a bit more complicated hey... You'll also learn how to use a paint roller to open exit doors from the exterior or busting a padlock with two wrenches !
Also included are many techniques to barricade a door, which may be required in case of a mass shooting for example, using chairs, screwdrivers, belts or furniture. I'm eager to try the one with the belt to jam an automatic door closer !

Chapter 10: Food and Cooking

A book about survival will necessarily give you tips on how to start a fire or to filter and purify water. No difference in this book: you'll learn how to make a firestarter with napkins and vegetable oil, how to start a fire with any battery and gum wraps, how to obtain clean water with bleach and makeshift filters, etc.
Regarding food storage, FerFAL advises the use of oxygen absorbers with soda bottles or mylar bags stored in plastic buckets. The illustration for the soda bottles indicates a shelf life of 20 years but I'm really doubtful about it ! I'd rather trust well sealed mylar bags. I do have such bags which I made almost 9 years ago: Vidéo : Stock de nourriture longue durée - Mylar bags food storage
There's also four pages on recipes for eating on the cheap. I like the combination rice/lentils that I used a lot when I was cash-strapped. Crepes, banana pancakes, dulce de leche are detailed too. Illustrations are a bit useless and could have been replaced by a more relevant content...
Then we learn how to make a can stove that burns alcohol. Okay now, it could help you in certain situations but in my humble opinion, it would be wiser to store camping gas stove and cans ! I bought this morning such a can at a 75% rebate in a thrift store !
Finally, the author talks about the wonderful technique of thermos cooking (that I learned from Kurt Saxon if I remember well, and used for oat meal) and the use of a shopping cart to grill meat for a small street burger business. This latter part is a bit far fetched but who knows what you may have to do to earn a living post-collapse...

Chapter 11: First Aid and Sanitation

Did you know gargling with warm salty water can treat a sore throat ? I didn't before I read this book. If you're a first-aid geek, you may not learn much in this chapter but I'm not sure that the average Joe knows how to improvise butterfly strips with medical tape or how to correctly strap a tourniquet. I think you need a dedicated book for first aid matters because you can't really go deep on a dozen pages.
A tutorial on the Fireman's Carry is included and walk assistance is also explained. It's good to know how to move an injured person as the environment may not be safe: think demonstrations for example. If you're pretty sure the person has no spine damage, you can try the ranger roll detailed by the author. Either techniques must be practiced as always.
If you don't have hand sanitizer on hand (pun intended), you can make your own with the recipe given here, though you need to find some aloe vera gel which may be harder to find than hand sanitizer ! I'm not convinced this recipe can be of any use...
The end of the chapter gives tips to wash and dry clothes. You may need to know this in case you washing machine / drier is broken or the electricity is out, but why not going to the laundromat ? Imagine it's hell out there, civil war / pandemic / zombie outbreak, you'll be happy to know how to efficiently wash your clothes. I did wash by hand on regular occasions when I was a poor child, it's not funny... Use a toilet plunger and a bucket or a hand-powered washing machine. Roll humid clothes in a towel to dry them. Easy fix !

Chapter 12: Improvisation and Practical Skills


In a collapsing country, you'll have to deal with daily power outages. FerFAL gives here different tips to turn flashlights into tabletop lanterns. He advises to buy a solar charger, as I did, it's a convenient way to face a long power outage. He also describes the use of plastic water bottles in the freezer that you place in the fridge when the power is out.
He then writes about homemade insecticide based on Borax or homemade body armor based on fiberglass and resin. Of course, it's better to buy the real thing, but that could help when you're out of it.
FerFAL gives detailed directions on how to correctly sharpen a knife when you don't have the right tools at hand. The illustrations come handy as they help to understand the movements needed to sharpen the blade.
We then have tips on gun cleaning (e.g.: Ed's Red recipe) but also gun and ammunition mods: sawed-off shotgun, wax/cut/glue slugs. As the author puts it, removing the stock of a shotgun makes it much less ergonomic and I can only concur on that one as I had the occasion to test such a gun once.
The chapter ends on the detection of counterfeit dollar bills and silver coins. Bills have many anti-counterfeiting features that you may not be aware, though the risk of ending with a fake bill is quite small as FerFAL tells you: one in 10000, so no worries in my opinion. Fake silver coins from China are making their way to Europe and USA, so it's important to know how to spot them and the author gives several solid tips on this.
The book ends on a page about reality based preparedness which sums up as: "Enjoy the good time while happily preparing for the bad ones".

My conclusion

I didn't read all the survival-related books in the world but I can tell this one's good enough to deserve a place in my library. I won't be able to test every tip given inside but the notes dedicated page at the end of each chapter invites me to make my own experience and write down the result for further use. Illustrator is a job in itself and like many authors, FerFAL fell in the trap of creating illustrations by himself so this could be improved in the next edition. Thumbs up for this new book anyway, that's a lot of good info !